Octobre, novembre, décembre & janvier en quelques photos et quelques mots

2

Je pensais que les derniers mois de 2017 allaient être ennuyants ou pas très excitants. Je suis de nature optimiste mais quand la température diminue, ma bonne humeur a tendance à s’affaiblir elle-aussi. Pourtant, grâce à une météo douce, ces derniers mois ont été bien plus comblés d’activités et d’expériences que prévu. Comme j’étais persuadée que je n’aurais rien à partager, j’ai rassemblé les 4 derniers mois en un seul article. C’est en parcourant les photos que je me suis rendue compte que la vie à Prague m’offre une multitude d’occasions de sortir de chez moi. J’y ai profité au maximum des journées fraîches d’automne et d’hiver. Voici ce que j’ai fait :

 
Horloge astronomique de Prague sur la place de la vieille ville

L’horloge astronomique de Prague

Comme chaque mois depuis mon arrivée à Prague, j’aime m’émerveiller de la beauté de la ville. Ici, l’horloge astronomique de la vieille ville. Je souris toujours quand la masse de touriste attend de voir les apôtres remuer à l’heure pile… Entre nous soit dit, cette animation n’est pas très impressionnante. J’ai même entendu dire que l’horloge d’Olomouc est bien plus intéressante. Il faut cependant avouer que cette horloge astronomique est magnifique ! Elle est actuellement en travaux et son mécanisme a donc arrêté de tourner. Rendez-vous dans environ 6 mois pour la voir à nouveau s’animer.

 
Pédalo sur la Vltava

Soleil d’automne et Vltava

Le soleil d’automne couche sur la Vltava et ses berges une lumière dorée. Un tel spectacle accompagné de la douce chaleur d’automne pousse les touristes et les Pragois à profiter des plaisirs simples : une bière dégustée le long de l’eau pour certains et une promenade en pédalo pour d’autres. J’avais opté pour un demi-litre d’eau, c’est bien aussi. (#healthynathy)

 
Le barrage de Spindleruv Mlyn

Weekend détente à Spindleruv Mlyn

Špindlerův Mlýn a été notre terre d’accueil lors de 3 jours où nous avons fait notre possible pour nous mettre à l’abris de la pluie incessante. La nature avait peut-être voulu nous aider à appliquer l’adjectif « détente » que nous avions attribué à ce weekend. Un repos bien mérité avant le dernier jour du reste de notre vie car deux anniversaires, cela se fête. La tradition est lancée, rendez-vous l’année prochaine pour un voyage anniversaires en République Tchèque ou ailleurs.

 
Signal Festival Prague - Festival des lumières de Prague

Signal : Le festival des lumières de Prague

Je parcours rarement les rues de Prague durant la nuit. Je suis plutôt une couche tôt… Mais cette semaine-là, j’ai affronté l’heure tardive et mes paupières lourdes (j’exagère, c’est de la tombée de la nuit à minuit) pour admirer les œuvres du festival des lumières de Prague. Signal est un évènement (en partie) gratuit qui a lieu chaque année en octobre. Les œuvres lumineuses sont réparties aux quatre coins de la ville (principalement Vinohrady, Malá Strana et la vieille ville). L’œuvre la plus connue est la projection sur l’église de Náměstí Míru. Cette année, j’ai préféré « Submergence » par Squidsoup et « Second Litany » par Boris Vitázek et Zuzana Sabová. Cliquez sur les liens roses pour voir des vidéos, informations pratiques et futurs évènements.

 
Oeuvre de l’artiste Krištof Kintera lors de la 100ème exposition de la Galerie Rudolphinum

Oeuvre de l’artiste Krištof Kintera au Rudolphinum de Prague

L’exposition « Nervous trees » du Rudolphinum

La 100ème exposition de la Galerie Rudolphinum était consacrée à l’artiste Krištof Kintera. Le coût de l’entrée étant de 0czk, je n’ai évidemment pas manqué de m’y rendre. Là où ces évènements gratuits réussissent est quand ils me donnent envie de revenir (en payant cette fois). J’ai aimé cette visite à la découverte de l’univers éclectique de l’artiste. J’ai aussi aimé le contraste entre le côté chic et ancien de l’architecture du Rudolphinum et le côté moderne et fou des œuvres d’art.

 
Un weekend romantique à Prague

mémorial dédié à Václav Havel à Prague

Un weekend romantique à Prague

Novembre a été un mois important pour moi car pour la toute première fois, j’ai collaboré avec une marque pour l’écriture d’un article. Plutôt que de dormir dans mon lit douillet, j’ai dormi dans celui d’un hôtel chic et romantique. Pour lire l’article, cliquez ici : Un weekend romantique à Prague. Ce soir-là, lors de notre balade nocturne dans le centre historique, nous avons admiré ce mémorial dédié à Václav Havel (situé à Národní divadlo).

 
les marchés de Noël de Prague en République Tchèque

Sapin de Noël de Prague en République Tchèque

Un Noël à Prague

Prague s’était mise sur son 31 pour les fêtes de fin d’année. Je ne sais pas si j’étais plus d’humeur à célébrer Noël ou si c’est la ville qui avait mis le paquet (peut-être un peu des deux) mais Prague était incroyable en décembre. Rappel à moi-même : je dois absolument écrire un article « Informations pratiques » pour les marchés de Noël de 2018. Rendez-vous dans un peu moins d’un an !

 
Feux d'artifice du nouvel an à Prague en République Tchèque

Les feux d’artifice du 31 décembre

Dès la tombée de la nuit, les feux d’artifice se faisaient entendre aux quatre coins de la ville. L’année passée, j’avais déjà constaté l’amour des tchèques pour ces explosifs colorés. Cependant, le ciel était empli de nuages, les températures étaient loin sous zéro et la fête avait donc été légèrement moins folle. Depuis le monastère de Strahov j’avais une vue sur les feux d’artifices de Malá Strana. Cette année, après avoir (trop) mangé, nous sommes allés nous installer à Riegrovy Sady. Alors qu’il restait plus de 30 minutes avant minuit, le ciel était déjà éclairé par des centaines de feux d’artifice. Toutes les 15 secondes, des étincelles pétillaient alors dans le ciel. Les nuages étant absents et la vue imprenable, nous voyions même ce qui se passait à plusieurs kilomètres de notre point d’observation. Václavské náměstí était sans cesse illuminé par toujours plus de feux d’artifice. Finalement, minuit est arrivé et la ville a littéralement brillé (et explosé) de mille feux. Je n’exagère en rien, c’était incroyable et magnifique. Une heure plus tard, nous entendions toujours le bruit familier des feux d’artifices… Bonne année.

 
Concert du nouvel an dans l'église de Notre-Dame de Týn à Prague en République Tchèque

Concert du nouvel an

Pour célébrer la nouvelle année, j’ai été invitée à un concert original. L’église de Notre-Dame de Týn (située sur la place de la vieille ville) était l’hôte d’un concert de musique classique. C’est donc entre les murs dorés de ce bâtiment impressionnant que nous avons écouté Mozart et Vivaldi (entre autres) joués par des musiciens renommés. Anda-Louise Bogza (soprano), Aleš Bárta (organiste) et Vlastimil Kobrle (violoniste) étaient les grands noms de cette soirée. Si vous souhaitez être spectateur de ce type de concerts, allez à l’entrée de l’église de Notre-Dame de Týn, cachée derrière le restaurant Café Italia, pour réserver vos places.

 
le DOX, centre d’art contemporain à Prague en République Tchèque

DOX

Après quasiment 2 ans de vie à Prague. Je me suis enfin décidée à visiter ses musées. Mon dévolu s’est tout d’abord porté sur le DOX, centre d’art contemporain, qui accueillait notamment une exposition dédiée à l’Irak « Over my eyes – Stories of Irak ». J’ai passé de longues minutes à décortiquer et admirer les œuvres des artistes exposés. Tout le contraire de la partie consacrée a Luboš Plný que je me suis empressée de quitter. Il en faut pour tous les goûts ! Le musée vaut le détour ne serait-ce que pour son architecture. Les murs sont blancs, ils n’ont rien de spécial mais il s’agit presque d’un labyrinthe à plusieurs étages. Le clou du spectacle est le dirigeable en bois posé sur le toit du bâtiment.

Il y a quelques mois, j’avais été émerveillée devant la beauté des photographies de Steve McCurry (une exposition visitée début 2017). Pour les prochains mois, je vais donc essayer de dénicher d’autres expositions de photos. J’y suis bien plus sensible qu’à d’autres formes d’art. Rendez-vous dans les prochains « Photos et mots » pour voir ce que j’ai trouvé…

 
Excursion en Gaume: l’abbaye d’Orval

Les retours en Belgique et la visite de l’abbaye d’Orval

Ces derniers mois ont été chargés de retours en Belgique. En septembre pour un enterrement de vie de jeune fille, en octobre pour un mariage et en janvier pour m’y reposer. Ce que j’aime avec l’endroit où mes parents vivent est le fait que je m’y sens en vacances. Je n’ai donc aucune difficulté à y flemmarder. Cependant, je retiendrai que janvier n’est pas un mois idéal pour me poser sur la terrasse en compagnie des chiens. Je ferai donc attention à mieux choisir la période à laquelle je reviendrai. J’ai profité de ce passage au plat pays pour visiter l’abbaye d’Orval. Je ne l’avais jamais visitée alors qu’elle se situe à seulement quelques kilomètres de chez moi… Voilà chose faite !

 
Le Trade Fair Palace de la galerie nationale à Prague en République Tchèque. Oeuvre de Magdalena Jetelová

Picasso et moi

Depuis la rénovation (toujours en cours) du Muzeum (celui situé à Václavské náměstí), les œuvres d’art ont été réparties dans plusieurs galeries de la ville. Ce jour-là, j’ai visité le « Trade Fair Palace ». J’y ai notamment admiré des œuvres d’artistes tchèques. J’ai particulièrement aimé les peintures de Jakub Schikaneder et celles d’Antonín Hudeček. Une large partie du dernier étage était consacrée à František Kupka. D’autres noms plus célèbres et internationaux y sont exposés : Picasso, Monet, Van Gogh et Rodin n’en sont que quelques exemples. Il y a quelque chose de magique à se retrouver à quelques centimètres seulement d’œuvres créées par de si grands et renommés artistes. Il me reste 5 parties de la galerie nationale à visiter… Je sais déjà de quoi seront fait les prochains weekends pluvieux !

Les tableaux de la photo ont été réalisés par Magdalena Jetelová.

 
Jolies façades colorées à Liberec en République Tchèque

Découverte de Liberec

Ma découverte de la République Tchèque a été complétée il y a quelques jours par la visite de Liberec. Ce que j’aurais aimé raconter : Les nuages nous ont empêchés d’admirer Ještěd, la célèbre tour télé, mais ils n’ont rien en compromis nos envies d’aventures. Ce qu’il s’est vraiment passé : La météo était pourrie et nous n’avons pas eu la possibilité de faire de la randonnée comme prévu. Non seulement il faisait froid mais la visibilité était limitée à 10 mètres et le sol était très glissant donc dangereux. J’essaie de rester positive : on a très bien mangé. Un article sera publié prochainement avec tous les détails croustillants de ce voyage à Liberec.

Et vous, vous avez fait quoi ces derniers mois ?

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *