Dépenser moins pour voyager plus

« Dépenser moins pour voyager plus », tout est dit dans le titre. J’aurais pu nommer cet article « Comment économiser 200€ par mois sans effort ? » ou « Économiser 150€ chaque mois pour voyager ? C’est possible ! » Certes, c’est plus tape à l’œil mais je ne peux pas vous promettre le montant exact de vos économies. Celles-ci dépendront de vos dépenses actuelles et de la manière dont vous gérez votre budget.

Par contre, je peux vous promettre de mettre de côté une belle somme d’argent si vous suivez mes conseils à la lettre. Je suis une vraie professionnelle en termes d’économies… pour les dépenser ensuite dans ce qui me plaît vraiment, c’est-à-dire les voyages, l’aventure et les découvertes. En bref, je suis convaincue qu’il n’y a pas besoin d’être riche pour voyager. Il y a ceux qui donnent des astuces pour dépenser moins en voyage. Ici, je vous dis comment dépenser moins avant le départ. Remarquez, si vous voulez faire des économies pour acheter une vespa ou un sac de marque, ça fonctionne aussi.

Je disais donc, pour voyager, nul besoin d’être riche, avoir des entrées d’argent suffit. Pour ça, je ne saurais pas vous aider parce que je galère. Pour économiser, comme toujours, je pense que le secret, c’est la motivation. Si vous vous donnez des objectifs et que vous savez pour quoi vous économisez, tous vos efforts sembleront plus faciles à appliquer.

Si vous souhaitez prendre part à cette aventure qui vous ouvrira les portes de bien d’autres, c’est parti !

1. EVALUATION

= Se rendre compte de ses dépenses

Ne changez pas vos habitudes. Pendant un mois, constatez ce que vous dépensez. Vous voyez ces petits (et moins petits) trucs par-ci par-là que vous achetez et que vous oubliez, il s’agira de les diminuer. Par exemple, le café chaque jour, le paquet de chips à la sortie de la piscine, le vernis vermeil (« Hey, j’ai déjà des vernis rouges mais celui-là, il est différent. »), la bougie parfumée, le dvd de Dirty Dancing, la tasse en forme de chat, le carnet en papier recyclé, la barre de chocolat pendant la pause, etc. La liste est longue ! Il y a aussi les charges plus lourdes qui vous semblent probablement plus difficiles à diminuer mais rien n’est impossible : troquez votre voiture pour un abonnement de bus, vivez en colocation, diminuez vos factures de téléphone, etc.
Notez tout, absolument tout. Comme les personnes au régime qui notent ce qui rentre dans leur bouche, vous allez mettre votre portefeuille au régime et noter tout ce qui en sort.

Maintenant que vous savez quelles sont vos dépenses, il vous reste à évaluer ce qui est important à vos yeux et ce qui ne l’est pas : là où vous saurez faire des efforts et là où ça sera plus compliqué. Je vous laisse gérer pour les mois suivants, vous avez compris l’idée.

En bref, petite chose achetée + petite chose achetée = grosse dépense. Supprimez tout ça !

 

2. INVENTAIRE

= Se rendre compte de ce qu’on possède déjà

Il vous est probablement déjà arrivé de vous promener dans un magasin de vêtements, de craquer pour un pull vraiment chouette et de l’acheter. Deux semaines plus tard, en fouillant votre armoire, vous vous rendez compte que vous en aviez déjà un franchement similaire… Le problème, c’est que quand on possède beaucoup de choses, on en oublie la moitié (voir les trois quarts ou les quatre cinquièmes).

Par exemple, ranger régulièrement l’ensemble de mes vêtements me permet de découvrir certaines pièces que je n’ai pas portées durant plusieurs semaines et que j’aime pourtant beaucoup. Quelle que soit votre méthode, prenez conscience de tout ce que vous possédez. Ca s’applique aux vêtements, à la nourriture (vider les placards plutôt que de toujours acheter et de devoir jeter), les ustensiles de cuisine, l’hygiène, etc.

En bref, si vous l’avez déjà, pourquoi l’acheter une seconde fois ?

 

3. MINIMALISME

= Aller vers un mode de vie minimaliste

Finalement, pourquoi posséder tant de choses ? Est-ce réellement les objets qui nous rendent heureux ? Non, pas vraiment. N’oublions jamais de privilégier les expériences. Ce n’est pas parce que vous avez de l’espace chez vous qu’il faut absolument le remplir avec des objets finalement peu utiles qui « bouffent » votre argent. Apprenez aussi à prendre soin de vos affaires, à les bichonner et à les réparer. Elles dureront plus longtemps ! Soyez minimaliste, contentez-vous de peu !

Aussi, le mode de vie « zéro déchet » a beaucoup d’avantages en termes d’économies. Plutôt que d’acheter du jetable à chaque fois, préférez le permanent. Cela sera des dépenses aujourd’hui mais de belles économies à long terme. C’est aussi l’avantage de ne pas acheter des aliments fabriqués en usines qui coutent (par définition) plus chers que ceux produits à la maison (ex. les friandises, les chips, les sodas, les plats préparés, les conserves, les surgelés, etc.)

Le minimalisme et le zéro déchet méritent plusieurs articles à eux seuls. Certaines personnes sont devenues des spécialistes dans ces domaines et en parlent mieux que moi. Je les trouve très inspirantes. Je vous laisse découvrir leurs idées et les bénéfices de tels modes de vie.

En bref, achetez durable et responsable. Vivez simplement.

 

Zéro déchet –>
Lauren Singer : son blog, son instagram (C’est ma préférée parmi toutes.)
Béa Johnson : son blog, son instagram
Conférence « Why I live a zero waste life » par Lauren Singer (TEDxTeen)
Conférence « Zero Waste Home » par Bea Johnson (Talks at Google)

Minimalisme –>
The minimalists : leur blog, leur Twitter
Light by Coco : sa page Youtube
Rachel Aust : sa page Youtube
Exploring alternatives : la page Youtube
Conférence « A rich life with less stuff » par The Minimalists (TEDxWhitefish)

Tiny houses –>
Tiny house, giant journey : la page Youtube
RelaxhacksDOTcom : la page Youtube
Living big in a tiny house : la page Youtube

 

4. TENTATIONS

= Eviter les lieux de commerces

Là où vous achetez le plus, c’est probablement dans les centres commerciaux et dans les rues commerçantes. Evitez ces lieux ! Il est bien connu que le marketing est là pour créer des besoins, ne le laissez pas vous atteindre. Ne rentrez dans un magasin que si vous avez absolument besoin d’y faire un achat. Ou rentrez-y pour faire du lèche vitrine tout en ayant la ferme intention de ne rien acheter. (soyez fort !)

En bref, dites non à la tentation et à la surconsommation.

 

5. QUESTIONNEMENT

= Questionner son achat

Il y a toujours un moment où il faut acheter. Dans ce cas, questionnez votre achat : est-ce que j’en ai réellement besoin ? Est-ce que c’est de la bonne qualité ? Est-ce que ça vaut le coût qui en est demandé ? Ne fonctionnez pas à l’impulsion. Je suis à 100% pour les impulsions. Ça nous amène à vivre des expériences géniales, mais pas quand c’est pour acheter des objets qui se révèlent être inutiles.

En bref, achetez peu, achetez bien.

 

BONUS : se challenger

Exemple : Chaque mois pendant 1 semaine, autorisez-vous zéro dépenses. C’est le moment de vider les placards et de se mettre à neuf pour le mois suivant. En plus, le fait de ne pouvoir rien acheter pendant 7 jours vous poussera à développer votre créativité et à participer à de nouvelles activités : tester de nouvelles recettes, passer la soirée du samedi soir ailleurs, etc.

Exemple : Chaque semaine, mettez de l’argent de côté pour un but précis. 2€ la première semaine, 4€ la deuxième semaine, 6€ la troisième semaine, etc. Après 14 semaines, vous aurez économisé 210€. Si vous faites de même avec les multiples de 3, vous économiserez 315€ dans le même laps de temps.

 

Ces conseils peuvent paraître presque bêtes et simples mais lorsque vous les appliquez tous, un réel changement est possible ! Personnellement, c’est le minimalisme et le zéro déchet (dégoût du plastique qui est présent quasiment partout) qui m’inspirent le plus. Je vois une réelle évolution dans mes dépenses au fil du temps. Autorisez-vous quelques craquages, sinon vous risquez de baisser les bras et de passer à côté des bénéfices d’une telle « aventure ».

Je suis consciente que ces conseils ne s’appliquent pas à tous. Certains d’entre vous ne seront pas prêts à faire ces « sacrifices ». La différence pour moi, c’est que ne plus consommer n’est pas un sacrifice. Mes priorités ne sont pas d’acheter des vêtements (même si j’adore ça !) mais d’acheter un ticket A-R, plusieurs nuits en auberge de jeunesse et des souvenirs locaux. Je consomme aussi mais je consomme différemment. Quels que soient vos objectifs, ces conseils vous aideront à les atteindre financièrement.

 
Trajet en car vers la piedra del Peñol de Guatapé

Les rues de Bogota et les montagnes

Voir de tels paysages (El Peñol et Bogotá : souvenirs de Colombie), c’est ma motivation! :)

 

Bonnes économies, bons voyages !

Quels sont vos astuces pour dépenser moins et éviter la tentation ?
Si vous mettez en application ces conseils, ça sera pour les dépenser où ?!

4 Comments
  • Tiphaine A.
    février 11, 2016

    Super article ! C’est la base, mais c’est vrai que la plupart du temps, tout à notre joie de voyager, on en oublie les bons réflexes pour économise !

    • Nathalie Cookieetattila
      février 12, 2016

      En fait, cet article, c’est surtout pour rappeler à moi-même, au quotidien, comment faire pour économiser! Sinon, j’ai tendance à oublier!

  • Chloé
    février 14, 2016

    Haha, j’ai fait ce choix il y a longtemps, mais parfois , on a quelques imprévus!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *