Lors de leurs vacances, certains aiment atterrir à une destination précise, rejoindre leur hôtel et y passer la plupart de leur temps. Je fais partie de ceux qui, au contraire, aiment multiplier les activités. En bref, je ne tiens pas en place. Rester toute une journée allongée sur une serviette à profiter du soleil, très peu pour moi. Passer toute une journée à me balader pour découvrir des endroits cachés d’une ville ou d’un parc, tout en profitant du soleil (ou non), très bien pour moi. Je dis oui !

Malheureusement, il n’est pas toujours évident de coupler activités diversifiées et budget limité. Ici, je rassemble quelques idées qui permettent de rendre un voyage inoubliable et enrichissant par des activités moins chères et même parfois totalement gratuites ! Se faire plaisir au maximum pour un minimum de dépenses, voilà ce que je vous propose dans cet article.

Ces conseils s’appliquent principalement aux villes. Cependant, certains d’entre eux sont aussi source d’inspiration pour d’autres types de voyages.

 

« Free » Walking tour

Mur de Berlin, East side gallery, la liberté

Fernand le faisan s’envole vers la liberté. Mur de Berlin

Il s’agit du tour d’une ville présentée par des jeunes (et moins jeunes) locaux. Ces personnes vivent dans la ville en questions depuis assez de temps que pour pouvoir en parler en détails. L’avantage est d’avoir un guide qui vous explique ce que vous avez devant les yeux. Lors de ces balades à pieds, les éléments d’histoires, informations utiles et anecdotes se mêlent pour fournir un parcours de qualité. Je conseille de faire ce type de tour dès votre arrivée. Ainsi, vous saurez quelles choses il vous reste encore à voir pour la suite de votre séjour. A la fin du parcours, un pourboire est demandé. Selon votre appréciation et votre budget, à vous de décider ce que vous souhaitez donner, sans obligations de tarif minimum.

Un nom connu est Sandemans Europe Tour. De nombreuses autres organisations se sont lancées. Des flyers informatifs sont souvent disponibles dans les auberges de jeunesse.
Testé et approuvé à Berlin, Prague, Budapest, Paris et Bratislava.

Il existe aussi des tours thématiques. Par exemple, j’ai testé le Bagota Graffiti Tour.

 

Musées à entrée libre, gratuite ou via pass

Alte Nationalgalerie à Berlin, l’île aux musées

Alte Nationalgalerie – Berlin, l’île aux musées

Certains musées proposent une entrée libre, quel que soit le public ou la période de l’année. Un exemple connu est le British Museum à Londres. D’autres, ouvrent gratuitement leurs portes les premiers dimanches du mois et lors de divers évènements. J’ai par exemple visité gratuitement le musée d’art moderne de Ljubljana (MSUM), lors de la journée de la femme. Il est intéressant de se renseigner sur la liste précise de ces musées et de leurs heures d’ouvertures.

Certaines villes proposent d’ouvrir aux détenteurs d’un pass l’accès à de nombreux musées. A Berlin, par exemple, un pass de 3 jours est disponible pour 24€ (12€ pour les tarifs réduits) et comprend une cinquantaine de musées. Je l’ai testé et approuvé !

 

Lieux de culte

Vitrail de la cathédrale Saint-Guy de Prague

Vitrail de la cathédrale Saint-Guy de Prague

Les lieux de culte font partie intégrante des paysages et de la composition des villes. Dans de nombreux cas, ceux-ci sont ouverts gratuitement au public. Contre le respect de leurs valeurs, il vous est offert la possibilité d’y découvrir des bijoux de l’histoire, de l’art et de l’architecture.

 

Evènements gratuits

Festivités étudiantes à Ljubljana: Majske Igre

Festivités étudiantes à Ljubljana: Majske Igre

Pour faire vivre les lieux et offrir des moments uniques aux habitants et visiteurs, de nombreux évènements sont organisés dans les villes. Certains sont récurrents au fil des ans et d’autres sont exceptionnels à l’occasion d’un anniversaire ou de festivités. Il peut s’agir de concerts (en plein air, en salle ou dans un café), cinéma en plein air, carnaval, marché du terroir, arts de rue, etc. Comme toujours, le meilleur moyen de connaître la tenue de ces évènements est de se renseigner auprès des locaux, de votre hôtel ou de l’office du tourisme. Certains sites officiels s’attèlent également à les rassembler dans des agendas en ligne.

 

Prix réduits (étudiants, etc. et de groupe)

De nombreux lieux et autres activités (musées, parcs, expositions, sports etc.) proposent des tarifs réduits selon les profils des clients (enfant, étudiant, sans emplois, famille nombreuse, etc.). Il est intéressant de demander si ces tarifs existent.

Si vous voyagez à plusieurs, il est possible dans certains cas de bénéficier d’un prix de groupe. Il n’est pas toujours nécessaire d’être plus de 20 pour que cela soit applicable ! Rien ne vous empêche également de prendre rendez-vous avec des personnes rencontrées dans votre auberge ou lors d’une visite (ou même de lancer un appel par internet) pour faire diminuer les prix.

 

Se balader (en ville ou ailleurs) et les marchés

Grand marché couvert de Budapest: Központi Vásárcsarnok

Grand marché couvert de Budapest: Központi Vásárcsarnok

Un outil utile dans de nombreux cas est l’utilisation d’une carte. Vous serez vite catalogué comme touriste, à vous de voir si ça vous dérange ou non. L’avantage est que certaines de ces cartes permettent de visualiser les monuments et lieux importants « à voir ». Pour les obtenir, il suffit de s’adresser à son lieu de séjour ou à l’office du tourisme. Certaines cartes proposent également des parcours « sur mesure » selon ce que vous recherchez et selon le temps dont vous disposez. Par exemple, à Vienne, vous pouvez obtenir des cartes gratuites (avec plusieurs parcours dessinés) auprès de l’office du tourisme. A Bratislava, une carte réalisée par les jeunes du coin, mêle « must see », coins sympas et autres anecdotes sur la ville (obtenue auprès d’une auberge de jeunesse). De nombreuses villes européennes proposent des cartes de ce type, toutes regroupées sur Use-it Europe.

Passer du temps dans un marché vous permettra de découvrir les spécialités culinaires tout en rencontrant d’autres merveilles propres à la région.

 

Marchander

Marché aux puces à Florence en Italie

Marché aux puces à Florence

Certaines activités (et souvenirs) peuvent être marchandées. Vous pouvez essayer et voir la réaction de votre interlocuteur. Le respect et la courtoisie sont de mise ! Selon les cultures, la pratique sera plus ou moins (aisément) acceptée. En Colombie, j’ai très souvent marchandé ! Qui ne tente rien n’a rien, je vous pousserai donc au moins à tenter !

 

Dans certains cas, aucun de ces conseils n’est d’application. Mais si une chose vous plaît vraiment et vous tient à cœur, profitez du fait d’être sur place pour y participer ! Vous n’y reviendrez peut-être jamais donc profitez ! Il serait dommage de passer à côte. Pour le reste, j’espère qu’avec tous ces conseils, il vous sera possible de multiplier les activités lors de votre séjour et de rendre celui-ci inoubliable !

Dites-moi, quelles sont vos astuces pour dépenser moins lors de vos vacances ?