Vous vous êtes décidé à visiter Bogotá. Votre avion est réservé, les valises sont prêtes mais une question persiste « Comment visiter une ville de 9 millions d’habitants en quelques jours ? ». Je vais faire mon possible pour vous aider et vous présenter les activités qui me semblent inratables lors de ce séjour dans la capitale colombienne. Je partage ici mon expérience personnelle qui, je l’espère, va vous donner des idées sur le programme à adopter. Sortez votre crayon et votre carnet de voyage, prêt, notez !

 

Les graffitis

Bogota Graffiti Tour Crocodile Colombie

Dès votre arrivée dans la capitale, vous allez pouvoir admirer les graffitis qui ornent les murs le long de la route entre l’aéroport et le centre. Si vous arrivez après le coucher du soleil, comme moi, pas de soucis ! La même route vous mènera au Jardin botanique. Finalement, chaque déplacement dans les transports en commun ou en taxi est une opportunité de découvrir les œuvres d’art qui magnifient Bogotá.

J’ai été charmée par l’art de rue de cette ville qui se manifeste non seulement par les graffitis mais aussi par des chanteurs (écouter des rappeurs chiliens faire un freestyle dans le bus, quel dépaysement dès mes premières heures à l’autre bout du monde), des peintres, des danseurs (une superbe prestation de hula hoop), etc.

Si vous souhaitez prolonger l’expérience et en apprendre plus sur le streetart, je vous conseille vraiment de participer au Bogota Graffiti Tour dont un article lui est dédié sur le blog.

 

La Candelaria

Bogota es bella La Candelaria en Colombie

Si vous décidez de prendre part au Bogota Graffiti Tour dont je viens de parler dans les précédentes lignes de cet article, vous aurez déjà visité la Candelaria. Autant faire d’une pierre deux coups ! Vous y découvrirez des petits bars, restaurants et marchands sympas. Sa place est souvent le terrain de jeu d’artistes en tous genres et ses murs sont la toile de nombreux graffitis.

 

Montserrate

Bogota es bella - Coucher de soleil depuis Montserrate en Colombie

Comment se rendre compte de l’étendue d’une ville étalée sur plus de 1500km² ? En prenant de la hauteur. Montserrate est l’attraction touristique par excellence de Bogota. J’y suis allé, je n’ai pas regretté.

Mon ami et moi avons décidé d’y monter en funiculaire plutôt que d’utiliser nos pieds. L’altitude jouait encore sur mon cœur et même un thé de coca ne m’aurait que trop peu aidé pour avoir la condition physique nécessaire à cette ascension. Si vous décidez de ne pas faire comme moi (donc d’utiliser vos pieds), assurez-vous de ne pas débuter le parcours trop tard. Il est préférable de s’y aventurer lorsque les rayons du soleil éclairent encore les sentiers. Dans le même esprit, privilégiez un taxi lorsque vous quittez les lieux après la tombée de la nuit. Ne tentons pas le diable (les diables ?) qui voudraient s’offrir un nouvel appareil photo.

Si je vous parle de tout ça, c’est parce que j’y suis allé pour admirer le coucher du soleil et j’ai envie que vous fassiez de même. Y être à ce moment de la journée m’a permis de découvrir la ville et le Montserrate lui-même sous différentes facettes. La lumière du jour laisse place à un dégradé de couleurs intenses et aux scintillements de la ville en contrebas. C’est un réel plaisir pour les yeux.

 

La carrera 7 et la Place Bolívar

Bogota es bella - Place Bolivar en Colombie

La carrera 7 est une des rues les plus importantes de Bogotá. Le dépaysement y est assuré par les vendeurs ambulants dont les parlophones crient le prix des chocolats et des oranges. S’y rassemblent des artistes de rue et des joueurs prêts à parier où le hamster ira se cacher et où la pièce ira tomber. Si cela vous semble farfelu, allez-y pour le découvrir de vos propres yeux.

J’y suis allé à plusieurs reprises et je conseille plutôt d’y déambuler le dimanche. La rue est alors bondée, le choc culturel est plus intense. En plus, la route est fermée aux voitures et ouverte aux vélos, c’est l’occasion d’explorer la ville sous un autre jour et d’aller à la rencontre des Colombiens et des Colombiennes. Il y a aussi un marché aux puces qui rassemble de nombreux vendeurs de bibelots et autres vieilleries. Remarquez qu’un marché du même type est organisé le dimanche à Usaquén (Mercado de la pulgas). A vous de choisir !

La rue traverse le centre de la ville, je l’ai parcourue notamment à partir du musée national vers la place Bolívar. La place accueille la cathédrale Primada et de nombreux pigeons. J’y ai admiré le contraste de la ville et de la nature avec les montagnes en arrière plan.
 

Le jardin botanique et le parc Bolívar

Jardin Botanique Bogota en Colombie

Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de visiter le parc Bolívar à cause de travaux sur les routes, d’un bus perdu dans les rues de Bogotá et d’un timing serré (longue histoire). Sachez qu’il est l’endroit idéal pour aller se poser et profiter d’un pique-nique (parole de Colombien).

Pour prolonger l’expérience « nature au milieu de la ville », je vous conseille de passer par le jardin botanique pour admirer la diversité et la beauté de la flore colombienne. Je vous en parle en détails dans un article qui lui est consacré : « Entre Amazonie et forêt tropicale, au centre de Bogotá ».

Deuxième partie : « Bogotá – mes favoris »
Vous avez visité Bogotá? Quels sont vos favoris?