La visite du parc national de Sequoia était ma priorité lors de ce voyage en Californie. J’y ai alors passé une journée. Surprenamment, c’était assez pour voir les principales attractions que ce parc et son voisin, le Kings Canyon, avaient à offrir au printemps. Nous visitions les parcs alors que le sol était encore recouvert de neige. Malheureusement, les photos suivantes ne font pas justice à la beauté et l’immensité des lieux. Dans les prochaines lignes de cet article, je vous emmène à la rencontre d’une forêt qui contient 2100 sequoias géants de plus de 10 mètres de diamètre. Lors de cette journée, nous avons appris l’histoire des lieux. Nous avons été admiratifs de la beauté des sequoias. Surtout, nous avons été rappelés de l’importance de prendre soin de l’environnement.

Entourés de sequoias, nous nous sentions petits. Il est difficile de se rendre compte de la grandeur de ces arbres. Je vous défie de trouver les humains sur les photos suivantes. Cela vous donnera une idée de l’échelle de ces géants.

Pour les informations pratiques et utiles, rendez-vous à la fin de cet article.

Parc national Sequoia

De Kings Canyon au Sequoia National Park

General Grant Tree

Nous quittions Fresno tôt le matin et arrivions au Grant Groove Village (centre pour visiteurs du Kings Canyon) à 8h30. Nous entrions dans le parc via Big Stump où nous payions l’entrée et recevions une carte routière des parcs. Après une analyse du plan pour décider de quoi serait faite notre journée, nous nous rendions vers le General Grant Tree, première étape de notre visite.

Chanceux, nous débutions la journée entourés de 5 cerfs pas farouches et de 5 humains. Cette partie du parc nous était quasiment privatisée. General Grant Tree est le troisième arbre le plus volumineux au monde (1320 mètres cube). Pourtant, il est loin d’être le plus vieux (1700 ans, ce qui est 1500 ans en moins que son ainé). Par contre, sa base fait de lui l’arbre à la circonférence la plus large au monde (33 mètres) pour 12 mètre de diamètre. Sa branche la plus large quant à elle fait 1,4 mètre de diamètre et sa branche la plus longue ne fait pas moins de 39 mètres ! D’autres chiffres impressionants: il a une hauteur de 82 mètres et un poids estimé de 1325 tonnes.

Le plus impressionnant avec ces chiffres est qu’il ne s’agit ni du plus grand ni du plus vieux sequoia au monde. Lors de cet arrêt, nous étions admiratifs de tous les sequoias entourant le General Grant Tree. Nous étions loin de nous douter que les prochaines heures de cette escapade se dérouleraient entourées d’une centaines d’autres géants. La journée ne faisait que commencer.

Notez que nous avons fait un passage éclair par Kings Canyon National Park. Si vous avez plus de temps entre vos mains, pensez à faire un détour vers le nord. Après notre visite du General Grant Tree, nous prenions la route generals highway vers le sud et traversions une partie de la Sequoia National Forest (forêt nationale de sequoias). Nous voulions nous arrêter à Big Baldy et à Little Baldy mais loupions à deux reprises les routes perpendiculaires menant vers ces sequoias. Notre prochaine étape était alors le célèbre General Sherman Tree.

General Sherman Tree

Un chemin aménagé nous emmenait vers le General Sherman Tree. Son tronc imposant ne cesse de grandir en largeur. Sa cime, quant à elle, est morte et surplombe la forêt du haut de ses presque 84 mètres. Comme disait un enfant alors que nous faisions la file pour une photo « What is so special about this tree? » (« Qu’est-ce que cet arbre a de si spécial? »). Le General Sherman Tree est l’arbre le plus volumineux au monde. Il a une circonférence de 30 mètres, un volume de 1487 mètres cube et il pèse 1256 tonnes. La plupart des sequoias du parc (même ceux de taille moyenne) sont plus vieux et plus larges que les autres arbres sur terre. Comment est-ce possible ? Leurs longues racines les protègent de la sécheresse, leur écorce est résistante au feu et la composition du bois résiste au maladie et aux insectes.

Congress Trail

De nombreux selfies et autres photos plus tard, nous nous dirigions vers le Congress Trail. Ici encore, nous étions loin des foules. L’air frais et revigorant de la montagne, les senteurs d’épicéas et le soleil éblouissant nous donnaient l’énergie nécessaire pour parcourir cette petite randonnée. La neige rendait le parcours difficile à suivre. Nous nous perdions et décidions de prendre un raccourcit pour nous rapprocher à nouveau du General Sherman. C’est avec un peu de tristesse et de soulagement que nous ne rencontrions aucun ours sur notre chemin. Finalement, nous mangions notre petit pique-nique et continuions l’aventure.

Beetle Rock

A ce moment de la journée, nous croisions le chemin des touristes prenant la route du sud vers le nord. Les routes et parkings étaient donc bondés. Il ne fut pas facile de s’arrêter mais nous trouvions une place non loin de Bettle Rock. D’ici, nous allions marcher d’une attraction à l’autre plutôt que de prendre la route. La première étape était Beetle Rock. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une roche légèrement courbée dont la forme évoque celle d’un scarabée. Nous nous arrêtions le temps de manger un snack et d’admirer la vue.

Giant Forest Museum

Dans la grande cabane du Giant Forest Museum, nous apprenions la biologie des sequoias et les mesures mises en place pour la préservation des lieux. Tout au long de cette journée, nous avons apprécié les panneaux éducatifs qui non seulement décrivaient ce que nous regardions mais en plus mettaient l’accent sur l’importance de la protection des parcs nationaux et de la nature.

Depuis les années 1960, les rangers du parc provoquent des feux contrôlés pour régénérer les séquoias. Ces feux sont vitaux pour ces arbres qui ont besoin de chaleur pour libérer leurs graines et pour nettoyer le sol qui les entourent. Le faire de manière régulière et intentionnée permet également d’éviter les effets dévastateurs des grands feux naturels. Ceux-ci pourraient avoir l’effet inverse et être fatal même aux plus grands sequoias. Tout ceci explique les bases brûlées, les cicatrices, des arbres rencontrés. Par exemple, un arbre de 2210 ans ne comptait pas mois de 80 feux ayant laissé leurs marques dans le bois. Ce type de découverte avait été rendu possible pas la coupe d’un arbre qui risquait de tomber sur une cabine. Depuis, les gestionnaires du parc se sont rendus compte que ce sont les cabines qui doivent être déplacées et non les arbres coupés.

The forest changed as we cut trees, even two large sequoias, to protect little cabins. We were protecting the wrong thing.

(« La forêt changeait alors que nous coupions les arbres, même 2 larges sequoias, pour protéger les cabanes. Nous ne protégions pas la bonne chose. »)

Moro rock

La route vers Moro rock étant fermée hors saison, nous y marchions et nous arrêtions à de nombreuses reprises pour immortaliser des arbres qui n’ont pas leur propre nom mais qui n’en sont pas moins mémorables. Enfin, nous arrivions à un rocher dont le sommet est considéré comme une zone de danger extrême, interdit de visite en cas d’orage. C’est avec des appréhensions que nous débutions la montée vers une plateforme offrant un point de vue sur la forêt et une rivière en contrebas. Au loin, des rochers rappelant les Dolomites ponctuent le paysage aux 50 nuances de vert. La montée et la descente n’étaient pas sans poussée d’adrénaline. Il est probablement préférable pour les personnes souffrant de vertige d’éviter ce lieu. Pour les autres, cela vaut le coup d’œil, au moins pour l’expérience et pour finir en beauté la visite du Sequoia National Park.

A quelques pas se situe le célèbre Tunnel log que nous décidions de ne pas visiter car il était temps pour nous de reprendre la route vers Los Angeles. La descente vers Three Rivers était une route en serpentins ou la vitesse maximale autorisée était 10 mph (16km/h). Enfin, nous retournions à la chaleur, au plat, aux fermes et aux vignes ponctuant le paysage à perte de vue. Finalement, nous terminions la journée avec un menu secret de In and Out bien mérité…

We simply need that wild country available to us, even if we never do more than drive to its edge and look in. For it can be a means of reassuring ourselves of our sanity as creatures, a part of the geography of hope. – Wallace Stegner 1960

De toutes les journées de voyages que j’ai eu la chance de passer, la visite de Kings Canyon et Sequoia National Park est clairement l’une de mes préférées et l’une des plus mémorables. Chaque seconde était une claque visuelle. Tous mes sens étaient en éveil. La grandeur de la nature et l’effort pour la préserver me motivent et me poussent à être plus consciente de l’impact de mes actions sur l’environnement.

Visite de Sequoia National Park et Kings Canyon, les informations pratiques:

Visite de Sequoia National Park, les informations pratiques

Toutes les informations pratiques que vous rêvez de connaître:

  • Faites le plein d’essence avant l’entrée dans le parc car il n’est pas possible de recharger une fois que vous êtes dans le parc.

  • L’entrée au parc était de 35 EUR par voiture pour 7 jours. Nous recevions alors le ticket d’entrée, une carte routière et un journal remplis de contenu éducatif et d’informations pratiques (conseils pour la conduite en montagne, conseils pour la sécurité et la cohésion avec la faune et la flore des lieux, etc.).

  • Idéalement, votre chauffeur devrait être expérimenté. La descente de Beetle Rock vers Three Rivers est très pentue et requiert une grande attention. Mais pas d’inquiétude, les routes sont larges et de bonne qualité. Elles feraient rêver nombre de mes compatriotes. Nous roulions en Mercedes, type voiture de ville. Dans notre cas, il n’y avait donc pas besoin d’un 4×4. Cependant, vérifiez les conditions météorologiques avant votre visite car vous aurez peut-être besoin de chaînes neige.

  • Lors de la traversée du parc, ne roulez pas trop vite pour profiter de la vue, pour être clément avec vos freins et aussi pour ne pas manquer une entrée vers un parking ou une attraction. Il est facile de les louper et difficile de faire demi-tour.

  • Commencez la visite aussi tôt que possible pour éviter les foules. Le parc est ouvert 24h sur 24.

  • Emportez votre propre nourriture pour pique-niquer. Cela vous permettra alors de gagner du temps, de l’argent et de profiter d’un super environnement. Nous n’avons pas vu un seul restaurant ouvert, car nous visitions le parc en hors saison.

  • Vous trouverez des toilettes publiques propres et bien entretenues aux alentours des attractions principales. Emportez votre propre papier toilette, au cas où.

Soyez conscients que ces informations pratiques sont le reflet de mon expérience. Je vous conseille de visiter le site officiel du parc pour les informations mises à jour.

Mon expérience et encore plus de conseils:

  • Le logement: Nous avons passé la nuit à Fresno. Notre dévolu s’était porté sur cette ville pour sa localisation, à 1h15 en voiture de Grant Grove Village, l’entrée de Kings Canyon Park. Nous avions réservé la veille une chambre dans l’hôtel Piccadilly Inn Airport via le site Hotel tonight. Ce site internet propose des offres inratables et nous l’avons utilisé à plusieurs reprises lors de ce road trip californien (et à Las Vegas un an plus tard!). Nous avons déboursé seulement 63 dollars pour une nuit pour deux, taxes comprises. Une aubaine! Ce vieil hôtel aux airs de The Shinning (sans personnes bizarres) apporta encore plus de charme à l’aventure. Pour anecdote, dans la salle de bain se trouvait un vieux ouvre bouteille et un vieux téléphone accrochés au mur. J’ai adoré le retour dans le passé.

    Il est aussi possible de dormir dans un lodge ou camping dans le parc mais il est probablement préférable de réserver à l’avance. Pour nous, Fresno était une escale parfaite (pour la saison, le prix et la distance).

  • La nourriture: Nous avons mangé les restes de notre repas de la vieille sur un parking entouré de sequoias. Il y a pire comme vue… La veille, nous avions fait un passage éclair au Target de Fresno pour acheter quelques snacks et boissons. Nous étions aussi allés au Cheesecake Factory dont la liste du menu est interminable et les portions si grandes qu’elles sont, elles aussi, interminables.

  • La période: Je ne sais pas quelle est la meilleure saison pour visiter le parc. Cela dépend de vos péférences. Nous avons visité le parc début mai 2019, juste avant le weekend de Pâques (« Spring 2019 »). Il faisait 99 degrés Fahrenheit (37°C) quand nous sommes arrivés à Fresno en fin d’après-midi, ce qui est inhabituel pour cette période de l’année. Le lendemain, nous marchions dans la neige sur les hauteurs du Sequoia National Park.

    Visite début mai, les avantages: Lors de notre visite, les sommets étaient encore enneigés. Le contraste du brun orangé des arbres et du blanc de la neige était superbe à regarder. Marcher dans la neige en mini short au milieu des séquoias était la cerise sur le gâteau de cette journée. Les températures étaient clémentes et idéales pour la marche. Lors des premières heures de la visite, il y avait peu de monde sur les sentiers.

    Visite début mai, les inconvénients: Certaines parties du parc étaient fermées à la circulation. Nous n’avons donc pas vu Tunnel Log (nous manquions de temps pour y marcher) et nous avons dû marcher de Beetle Rock pour voir Moro Rock. Le soleil se couche plus tôt ce qui signifie moins de temps pour se balader. La plupart des boutiques et restaurants étaient fermés.

  • Le parcours: Nous avons pris la route tôt le matin de Fresno. Après un passage chez Starbuck pour un apport en caféine, nous débutions la montée de 94m d’altitude à Fresno jusque 2008m d’altitude au Grant Grove Village. Nous débutions la visite par General Grant Tree, ensuite General Sherman Tree et le Congres Trail suivit par Beetle Rock et Giant Forest Museum. Enfin, nous terminions par Moro rock avant de quitter le parc et de descendre vers Three Rivers. Après plusieurs heures de route, nous étions de retour à Los Angeles. Voyez les précendentes sections de cet article pour découvrir des anecdotes liées à ce parcours.

La visite de Kings Canyon et Sequoia National Park faisait partie d’un road trip de Los Angeles à Big Sur, avec un détour vers Monterey et Santa Cruz. Je partagerai bientôt les photos et informations pratiques via d’autres articles sur le blog.

Vous avez trouvé cet article utile ? Partagez le sur Pinterest !

Informations pratiques et partage d'expérience pour la visite de Sequoia National Park et Kings Canyon National Park en journée.

Aimeriez-vous visiter le Kings Canyon et Sequoia National Parks ?

Quel parc national des Etats-Unis avez-vous le plus envie de visiter ?

Préparez-vous un voyage en Californie ?

2 Commentaires

  1. J’ai eu la chance de visiter les lieux et ce fut un enchantement. Enchantement mutuel si j’en crois l’article ;-)
    La Nature avec un grand N, la force et la majesté des arbres. Un endroit qui mérite le (dé)tour !

Ecrire un commentaire