Cette randonnée dans les Tatras en Slovaquie était épique. Nous avons marché durant quasiment 8h pour parcourir plus de 16km. Le dénivelé de 1000 mètres nous a emmené vers le sommet que nous avons traversé en nous aidant de chaînes. La chute d’eau et les étangs qui ont ponctué la ballade l’ont rendue encore plus incroyable. La descende pour les 1000 mètres de dénivelés en sens inverse était moins chouette mais tout aussi inoubliable.

Je partage mon expérience dans les prochaines lignes de cet article. Rendez-vous plus bas pour toutes les informations pratiques.

Le récit de cette aventure

Les Tatras m’étaient jusqu’alors inconnues. Les dates de ces vacances étaient planifiées, seule la destination manquait à l’appel. Quatre jours avant le départ, il était temps de décider où aller. Les idées et avis de mon entourage furent précieux. C’est une de mes collègues Slovaque qui me conseilla les montagnes de son pays. Après quelques recherches, nous décidions de réserver le logement et le transport pour les Tatras. Nous étions alors loin de nous douter que ce weekend prolongé se révèlerait être le plus mémorable de la première moitié de l’année 2018 (peut-être même de toute l’année 2018…).

Nous avions décidé de voyager de nuit en train couchette. Le but était d’arriver à Tatranská Štrba à l’aurore et d’avoir la journée complète devant nous pour explorer les montagnes des Tatras. Nous avions trouvé bon de réserver le train couchette le moins cher. Le dictons selon lequel « Nous apprenons de nos erreurs » se révéla on ne peut plus vrai. C’est donc après une nuit d’un sommeil léger que nous arrivions à destination. Nous étions là très (trop) tôt (4h30 du matin). Tout était fermé. Nous avons donc attendu 7h du matin pour déposer nos bagages à la gare de Štrbské Pleso, remplir nos estomacs et acheter quelques provisions. Après une longue nuit et peu de sommeil, nous avions besoin de recharger les batteries. Le restaurant Furkotka nous combla de son déjeuner.

C’est fin près que nous débutions la marche vers le sommet. Dès les premiers mètres, nous étions curieux de savoir quelle montagne au loin nous allions gravir, où exactement et surtout comment. Après avoir suivi le mauvais chemin pour environ 100 mètres, heureusement nous nous en sommes rendus compte rapidement, il était temps de revenir sur nos pas et de suivre le parcours jaune qui nous mènerait au 7ème ciel (ou presque). Les chemins y étaient admirablement bien balisés. Il ne fut pourtant pas rare que nous empruntions par moment un chemin plus pentu ou aux marches plus hautes que sur le parcours officiel.

La verdure des premiers kilomètres laissa peu à peu place aux roches de la montagne. Le chemin était ponctué d’un nombre incalculable de pierres.

Cette journée était ensoleillée. Je m’étais complétement trompée quant à la température que nous retrouverions au sommet. Je pensais perdre de nombreux degrés en nous rapprochant des cieux. La réalité était toute autre. Le bonnet et les trois couches que j’avais emportés étaient complétement inutiles et c’est finalement avec un coup de soleil que je terminais la marche…

Le premier évènement de cette randonnée était l’arrivée à la chute d’eau Vodopád Skok, haute d’environ 25 mètres. Nous pouvions deviner que le nid de la rivière y est bien plus large en hiver. Non profitions de la vue pour faire une pause collation et photos. Pour continuer l’ascension, nous devions nous aider de quelques chaînes tant le chemin était pentu. En toute sincérité, elles étaient d’une aide précieuse mais non indispensables.

La deuxième merveille rencontrée était l’étang Pleso nad Skokom. Ses eaux limpides donnaient l’impression aux cailloux de flotter. La vue était superbe et méritait, elle aussi, d’être admirée pour une pause prolongée. A ce moment de la ballade, nous pension avoir arpenté la majeure partie du parcours. Nous nous surprenions même à dire que nous pourrions peut-être entamer une autre randonnée à notre retour à Štrbské Pleso. Nous étions loin de nous douter que nous avions parcouru seulement le quart de la randonnée et qu’il s’agissait de la partie la plus facile… C’est donc plein d’entrain que nous continuions à marcher.

D’autres étangs nous faisaient don de leur beauté. Le ciel bleu sans nuage se reflétait dans leurs eaux translucides. Le décor était splendide. C’est alors que le dénivelé commença à être bien plus pentu. Nous débutions l’ascension vers le sommet. A ce point, nous avions besoin d’une pause de quelques secondes toutes les 5 minutes tant le mix entre soleil, effort physique et mauvaise endurance ne faisaient pas bon ménage…

Nous arrivions enfin au sommet (Bystrá lávka) où une crevasse nous permettait de rejoindre la vallée voisine. Marcher sur un sommet faisait partie d’un de mes rêves, c’est maintenant chose faite. L’aide des chaînes était ici plus qu’utile. La fierté d’être monté si haut et le plaisir de traverser le sommet était le moment mémorable de cette journée dont je parlais plus haut. Ces dix minutes sont gravées dans ma mémoire ! Ce sont ces quelques minutes qui me donnent envie de repartir à l’aventure vers d’autres sommets.

Après l’adrénaline de l’ascension, il était temps d’entamer la descente vers Štrbské Pleso. Ces heures de descente furent finalement bien plus épuisantes que la montée. Nous passions les 3h30 suivantes à regarder nos pieds et à forcer sur nos genoux pour éviter une chute ou un faux pas. Le paysage aux airs de la planète Mars laissaient place à beaucoup de verdure et même à des myrtilliers. Arrivés à Štrbské Pleso (enfin !), nous prenions quelques minutes pour admirer son lacs et les montagnes environnantes que nous venions tout juste de gravir. La dégustation d’halušky (plat typique slovaque) était alors bien méritée.

Informations pratiques pour cette randonnée dans les Tatras

Si des éléments vous manquent, n’hésitez pas à me poser la question en commentaire. Je ferai mon possible pour y répondre.

Transport

  • Prenez le train de Prague hlavní nádraží (gare centrale) jusque Štrba. Nous avions fait le trajet avec Regiojet. Si vous souhaitez avoir une bonne nuit de sommeil, je vous conseille de dormir en couchette par 3, elles sont bien plus confortables que les couchettes par 6. La différence de prix était d’environ 300 czk.
  • Arrivé à Štrba (Tatranská Štrba pour être plus exacte), prenez la navette électrique qui monte vers Štrbské Pleso. L’aller simple coûte 1EUR. Nous avions eu des soucis pour acheter le ticket car tout semblait fermé. Espérez que le contrôleur soit sympa… Nous n’avons pas eu de problème. Pendant la journée, vous pourrez acheter les tickets à la gare ou dans des commerces proches des arrêts. Si vous avez un numéro de téléphone slovaque, il est possible de recevoir le ticket via SMS.
  • Votre randonnée débutera à Štrbské Pleso.

Randonnée dans les Tatras en Slovaquie

Randonnée

  • Empruntez le parcours jaune en sens contraire des aiguilles d’une montre. Vous irez d’abord dans la vallée Mlynická dolina pour ensuite rejoindre la vallée Furkotská dolina. Rejoingez le chemin rouge direction Štrbské Pleso pour les 2 derniers kilomètres.
  • Je conseille d’utiliser l’application MAPY(carte « Outdoor ») pour visualiser la carte
  • Le chemin est fermé du 1 novembre au 14 Juin (pour protéger la nature fragile des lieux).
  • Le dénivelé est de 1000 mètres (que vous parcourrez en montant et ensuite en descendant, donc fois deux)
  • Débutez le parcours tôt au matin. La randonnée nous a pris en tout et pour tout 8h, pauses comprises (juste le temps de souffler et de manger).
  • Le site conseillant ce parcours (Slovakation) le défini comme difficile. Je suis d’accord. Certaines familles étaient accompagnées d’enfants mais il faut savoir que les Tchèques et Slovaques sont fous de randonnées. Il s’agit donc d’habitués. Ne vous fiez pas aux apparences. A la fin de cette journée, nous étions épuisés.
  • Ce jour-là, nous avons marché quasiment 25 kilomètres mais la randonnée en elle-même est d’environ 16km.

Montagnes les Tatras en Slovaquie

Autres conseils

  • Emportez de l’eau et de la nourriture en suffisance car il n’y a pas un seul commerçant lors de la montée et de la descente.
  • La randonnée nécessite des chaussures de marche. Soyez sûr que vos chaussures sont adaptées (oubliez les Converse ou Nike).
  • Nous y sommes allés début septembre et il y faisait très chaud. 3 semaines plus tard, les sommets étaient enneigés. Vérifiez donc les conditions météorologiques avant de vous y aventurer afin de ne pas avoir de mauvaise surprise.
  • Nous avons déjeuner (le matin, je suis Belge ;) ) au restaurant Furkotka et avons choisi le menu à 4EUR.
  • Nous avons soupé (le soir, aussi parce que je suis Belge ;) ) au restaurant Toliar. Les avis sont plutôt négatifs sur Google mais nous n’avons eu aucun souci et la nourriture était bonne.

Mlynická dolina

Mlynická dolina in Slovakia

Tatras Slovaquie Slovakia Pleso nad Skokom

Cet article vous a plu ? Partagez le sur Pinterest !

Randonnée épique dans les Tatras en Slovaquie depuis Štrbské Pleso: informations pratiques, parcours, conseils et partage d'expérience.

J’espère que ce récit vous a donné envie de découvrir les Tatras. Je les conseille grandement !

Avez-vous un souvenir mémorable de randonnée dans les montagnes ? Où était-ce ?

Ecrire un commentaire