La descente de la Semois : Chiny – Chassepierre

Je vous présente une activité idéale pour admirer la nature et la beauté de la province du Luxembourg : la descente de la Semois en canoë ou en kayak. Quasiment chaque été depuis mon enfance, je navigue sur ses eaux à la découverte de ses rives et méandres. Cet exercice amusant et reposant, voir sportif, promet une belle rencontre avec la Gaume et l’Ardenne belge. Voici mes conseils et idées pour organiser votre propre descente de la Semois !

La Semois est une rivière qui traverse, en grande partie, le sud de la province du Luxembourg (Belgique). Elle prend source à Arlon et se jette dans la Meuse à Monthermé, en France. Ses eaux calmes en font un lieu idéal de navigation pour un moment familial. Elle a creusé une vallée dans laquelle de nombreuses forêts et autres lieux sont difficilement accessibles autrement que par les eaux. Elle est présente dans des endroits touristiques tels que Bouillon et le tombeau du géant à Botassart. Elle est aussi spectatrice et actrice de festivals locaux : le festival international du conte à Chiny et le festival international des arts de la rue à Chassepierre. Vous pouvez choisir d’aller à sa rencontre par l’un de ces moyens. Je vous propose ici de la découvrir à partir de son lit, en canoë ou en kayak.

Descente de la Semois en canoë

Informations pratiques

Quand ?

Officiellement, la Semois est ouverte à la navigation tout au long de l’année. Cependant, il n’est pas autorisé d’y naviguer en cas de débit trop élevé ou trop faible. Un site internet renseigne quotidiennement les amateurs quant à son accès : carte répertoriant la circulation sur les cours d’eau en Wallonie. Il existe des horaires à respecter selon la période de l’année : à partir de 9h30 jusque 19h, 20h ou 17h. Chaque embarcadère a aussi ses propres règles à ce sujet.

Où ?

Par exemple, il est possible de débuter un parcours à partir de Chiny ou de Bouillon. A vous de choisir ! Si vous possédez votre propre embarcation, il suffit de trouver un embarcadère qui vous plaît (à Chiny, Lacuisine, Florenville, Herbeumont ou ailleurs). La longueur du parcours entre Chiny et Chassepierre est d’environ 25km.

Quel prix ?

Dans mon cas, le prix du canoë de mon père, acheté il y a environ 15ans, a été largement amorti au fil des ans. Dans le cas d’une location, comptez environ 15€ par personne pour 5heures d’aventure. Plus précisément, le prix dépend du type de bateau choisi, de la longueur du parcours, du nombre de personnes et d’éventuels suppléments. Le meilleur moyen d’en savoir plus est de faire appel à nos amis les moteurs de recherche.

Combien de temps ?

Ici encore, cet élément dépend de nombreux paramètres : le nombre de kilomètres parcourus, le débit de l’eau, le niveau de l’eau, la présence d’algues et en quelle quantité, le niveau débutant ou non des « voyageurs », l’allure sportive ou plutôt tranquille, la durée des temps de pause, etc. En bref, comptez une bonne partie de la journée pour cette activité qui compte le temps de se préparer, la descente de la rivière, la détente et le retour à bon port. Dans mon cas, la descente de Chiny à Chassepierre a débuté à 10h30 et s’est terminée à 16h30 avec des conditions non optimales, c’est-à-dire peu d’eau, beaucoup d’algues mais avec un pilote expérimenté.

Et pourquoi pas partir plus longtemps ? La descente de la Semois peut se faire en plusieurs jours. J’ai notamment testé Chiny-Monthermé, il y a de nombreuses années. Pour le logement, quelques informations intéressantes sont partagées sur le site Internet Pays de la Semois, entre Ardenne et Gaume.

Descente de la Semois en canoë kayak à Florenville

Les essentiels

  • Une casquette, de la crème solaire et des lunettes de soleil pour se protéger du soleil et de sa réflexion sur l’eau.
  • Un gilet de sauvetage pour les enfants et ceux qui sont moins à l’aise sur l’eau.
  • Un bidon pour mettre les affaires au sec.
  • Un maillot et un essuie pour faire « trempette ».
  • Un pic-nic car il n’est pas possible (ou à peine) de trouver des commerces le long du parcours.
  • C’est tout !

canoë kayak panneau de signalisation

Canoë ou kayak?

Selon mon expérience, il est préférable pour les débutants de faire du kayak. La conduite est plus aisée. Il est plus facile de prendre ses marques et de comprendre le fonctionnement. Le canoë a l‘avantage d’accueillir plus de monde et rend l’activité plus familiale. Etre expérimenté est cependant un avantage pour manier la pagaie (d’un seul côté du bâton) afin de se diriger. C’est vous qui décidez !

 

La faune

Voici quelques une de mes rencontres au fil de l’eau : canards colvert, héron, famille de cygnes, libellule bleue et autres merveilles…

Canard colvert femelle sur la Semois

Héron sur la Semois

Canard colvert mâle sur la Semois

Cygne sur la Semois

Bébés cygnes sur la Semois

Libellule bleue dans la vallée de la Semois

La flore

Descente de la Semois en canoë kayak - Province du Luxembourg

Descente de la Semois en canoë kayak - Province du Luxembourg

Descente de la Semois en canoë kayak - Province du Luxembourg

Descente de la Semois en canoë kayak - Province du Luxembourg

Descente de la Semois en canoë kayak - Province du Luxembourg

Descente de la Semois en canoë kayak - Province du Luxembourg

Descente de la Semois - Cookie et Attila 3

Descente de la Semois en canoë kayak - Province du Luxembourg

Descente de la Semois en canoë kayak - Province du Luxembourg width=

Et vous, le canoë/ le kayak, ça vous tente? La Semois, vous connaissez?
Est-ce que ces informations vous ont convaincues à faire la descente de la Semois ?

0 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *