Une excursion dans l’Atlas est un immanquable depuis Marrakech. Nous avons eu la chance d’y aller avec un guide amoureux de la région. Mohammed est originaire d’un village situé non loin d’Imlil. Il a créé un parcours qui allie tourisme et découverte du patrimoine local. Nous l’avons suivi en dehors de Marrakech pour une balade en dromadaire, la visite d’un marché local, une page d’histoire, un arrêt à une coopérative d’extraction d’huile d’argan, une randonnée et enfin, un repas dégusté entre les montagnes.

Place au récit, aux photos et aux informations pratiques. Bonne lecture !

Vue sur le Haut-Atlas non loin de Marrakech

Balade à dos de dromadaire

C’est ici que débute notre immersion dans le mode de vie local. Nous nous installons dans une tente fabriquée en laine de dromadaire. J’y apprends que leur laine étant grasse, le tissus qui constitue le toit au-dessus de nos têtes ne laisse pas passer l’eau. Mohammed nous explique pourquoi le thé à la menthe est servi en levant et abaissant la théière: cette technique crée des bulles qui retiennent le sable du Sahara. Après avoir dégusté quelques pâtisseries, il est temps de revêtir un long vêtement et un chèche pour copier l’habit des Touaregs. Je ne me plains pas de cet aspect hyper touristique de l’activité car il me protège du vent et du soleil qui brûle déjà mes joues.

Nous nous installons sur le dos des dromadaires. Ils nous emmènent pour une promenade d’environ 30 minutes où nous admirons au loin les sommets enneigés de l’Atlas. Cette activité est bien plus fun que je ne le pensais. Le paysage est magnifique et la balade paisible. C’est avec tristesse que je dis aurevoir aux dromadaires qui sont tous plus beaux les uns que les autres.

PS: Je suis consciente que cette activité prête à débat. J’avais peur de voir des dromadaires dont le bien-être n’était pas une priorité. Cependant, j’ai vu des gestes doux envers ces animaux et il me semble qu’ils étaient bien traités, bien nourris et en bonne santé. Je ne suis qu’une simple touriste donc soyez libre de commenter si vous en savez plus sur ce type d’activités.

En chemin pour le marché de Drioua, nous nous arrêtons à un restaurant pour une pause toilette. Il s’agit de l’hôtel restaurant Imouzzer à Ourika. C’est de là que nous admirons la vue imprenable sur la vallée de l’Ourika.

Vue sur la vallée de l'Ourika

Marché local

Après nous être promenés dans les rues de Marrakech durant plusieurs journées, nous pensions avoir vu tout ce qu’il y a à voir en terme de marchés. Pourtant, le marché de